Blog

Festivals et articles

Le 24/09/2020

Un beau rendez-vous à ne pas manquer ce week-end, le festival des Globe-trotters à Paris Sud Massy avec la projection de Zigoneshi le samedi 26 septembre à 18 h.
L'occasion également de découvrir l'article paru dans le dernier numéro de la revue de vos voyages, avec mes photos et le texte de Jean-Pierre Brouillaud.
On the road again !
Zigoneshizigoneshi.pdf (496.72 Ko)
Globe-Trotters
107019157 10158415585354158 2552821672636953821 n

Article La Gomera

Le 02/07/2020

En kiosque et à découvrir, mon dernier article dans le magazine Globe-Trotters sur la magique île de La Gomera.

Koh festival signe 15

Brèves cambogiennes en accès libre

Le 29/03/2020

Question de passer le temps pendant ces périodes de confinement, je mets en ligne et gratuitement mon livre "Brèves Cambodgiennes" pendant deux semaines.

Portez-vous bien et à très bientôt pour de nouvelles aventures... Liliãn

 

Version PDF

 

Version EPUB

 

« Une île est par définition fragile, nomade. Tout le monde a peur qu'elle se dissolve à un moment donné ou parte à la dérive. » Erik Orsenna

Après une lente traversée du Cambodge, Lilian Vezin et Camille Barraud embarque sur un bateau en plein cœur du Golfe de Thaïlande. Leur projet : s'immerger plusieurs semaines dans le quotidien d'une communauté de pêcheurs prise dans la tourmente des bonnes intentions de la mondialisation : leur île au large du Cambodge vient d'être vendue à des investisseurs souhaitant transformer ce bout de terre en immense projet touristique.
A l’opposé des formats de beauté imposés par l’Occident, Lilian a tenté à travers ce film documentaire d’en retranscrire un autre, peut-être moins sophistiqué, sûrement plus naturel. Le parti pris était de ne montrer que ceux dont on ne parle pas, ou pas assez, que l’on stigmatise ou que l’on oublie. Koh ouvre au dialogue, à l'émotion, au questionnement.

Couv expe

Trois films en accès libre !

Le 18/03/2020

Question de passer le temps pendant ces périodes de confinement, je mets en ligne et gratuitement l’intégralité de trois de mes films pendant deux semaines.

Histoire de vous divertir, pour voir ou revoir :

Asie centrale terre d'aventure

Lilian Vezin et Lucylle Mucy, dans ce film fort et émouvant,  nous emmènent à travers les steppes et les montagnes d’Asie centrale. Ils ont parcouru à vélo près de 5000 kilomètres, soit un périple qui les a mené de l’Ouzbékistan aux vertes vallées des Tian-Shan chinois, en traversant le Pamir tadjik et le Kirghizstan. Un voyage qui n’est pas de tout repos. Il faut passer des dizaines de cols enneigés, affronter le froid et les vents brûlants du désert du Taklamakan, passer entre les mailles d’émeutes opposants  le gouvernement de Pékin et les Ouighours islamiques. La police chinoise mettra un terme à leur aventure alors que la région du Xinjiang est en pleine ébullition. « C'est avant tout pour provoquer des rencontres que nous voyageons ». Par chance, tous les peuples sont merveilleux d’hospitalité. Les deux jeunes gens se sont lancés dans ce pari sans préjugés ni certitudes. Ils parviennent à communiquer chaleureusement leur passion pour cette région du monde faite de longs déserts, de remparts rocheux et de montagnes indomptables. Aventure en Asie centrale n'est en rien l'évocation d'un exploit, simplement le récit émerveillé de voyageurs qui vont de rencontre en rencontre, avec la naïveté de ceux qui ne savent ce qu'ils cherchent.

 IMG_3091.jpg

http://pc.cd/MxI

 

Deux hommes Un regard

  Lilian Vezin et Jean-Pierre Brouillaud ont ce même point commun qu’ils sont tous les deux de grands voyageurs, mais l’un est passionné par l’image via la photographie et la réalisation de film documentaire, l’autre est atteint de cécité depuis son adolescence. 
Ce film raconte leur rencontre, plusieurs jours d'errance entre l'Atlas marocain et Essaouira, un monde de sensations auditives et olfactives, entrecoupés de paysages magnifiques, de scènes de complicités et de dialogues au cœur de la nature, afin de faire passer des messages essentiels et démontrer qu'il n'y a pas de handicap, il n'y a que des différences.

 

Deux hommes pour un regard8

http://pc.cd/LNGitalK

 

Amazigh - à pied sur la piste berbère

Plusieurs semaines, Lilian Vezin a tracé une piste dans l’immense bloc montagneux de l’Atlas marocain, à la rencontre des berbères. Les tribus vivent en nombre sur cette frontière aux multiples territoires, sur cette forteresse qui est le berceau de leurs identités. Sur les grands massifs de l’Atlas, elles ont maintenu une organisation sociale, des coutumes et un art de vivre. Pour trouver des réponses à ses questions (Qu’est-ce qu’être berbère aujourd’hui ? Qui sont-ils ? Pourquoi sont-ils si fiers de leur identité au point de la revendiquer ? Comment vit ce peuple dans les conditions précaires de saisons difficiles ?) Lilian Vezin a dû triompher des obstacles les plus grands. A pied, seul, près de mille kilomètres, de vallées en vallées, dans la chaleur et dans le froid,   à la rencontre de ceux qui se revendiquent les premiers habitants d’Afrique du Nord. La splendeur du royaume du Maroc et l’accueil chaleureux de ses habitants l’ont récompensé, comme les mots d’un ancien berbère heureux de se confier à lui : « Demeure près de nous, un moment, un instant,  dans la solitude qui est la notre, et perçois le sens profond de l'existence ».

amazigh-168.jpg

http://pc.cd/pq8otalK

 

La situation actuelle est un rappel de la fragilité de la vie et du caractère illusoire du contrôle que nous pensons exercer sur le monde qui nous entoure. Mais ces circonstances défavorables peuvent aussi nous permettre de revisiter nos priorités dans la vie, de prendre plus clairement conscience de ce qui compte vraiment dans notre existence, et de remettre au cœur de nos préoccupations le lien avec la nature, l'amour, l’amitié, la bienveillance, l’entraide, et tout ce qui contribue à une vie digne de ce nom.

Portez-vous bien et à très bientôt pour de nouvelles aventures... Lilian

www.expeditions-ventdularge.fr

 

Colombie 2019 web 105 sur 537

Zigoneshi Les dessous du tournages 3/15

Le 11/10/2019

Arrivés sur place, nous louons un carbet, maison de planches et de bambous

ouverts au vent des Caraïbes et aux mille et un chants de coq déréglés qui

s’égosillent nuit et jour. Après quelques jours nous avons l’honneur de recevoir

la visite de trois Indiens Kogis et de leur Mama. Ciccio leur prépare en hâte un

repas – ils arrivent de loin, à pied, et n’ont pas mangé depuis la veille. Nous

apprenons alors le sens du mot « Zigoneshi ». « Nous les Kogis, habitants de la

Sierra Nevada colombienne, nous avons un principe important : Zigoneshi. Ce

mot signifie beaucoup de choses : Je t’aide et tu m’aides, ou bien, je te donne

et tu me donnes. Il parle d’échange et d’entraide. Vous nous aidez et nous vous

aidons. Ensemble, nous devons réapprendre à nourrir un seul chemin, une

seule pensée, pour un avenir commun. »

Lilian et Camille offrent à nos trois visiteurs des coquillages ramassés sur la côte

bretonne. Un précieux cadeau pour des mâcheurs de feuilles de coca ! Nous

mettons ainsi en pratique Zigoneshi en rentrant dans l’échange. Le Mama parle

uniquement kogi, les jeunes un peu espagnol – Ilona traduit habilement, en

tentant de ne pas dénaturer leurs propos. « Que veux-tu ?, me demandent-t-ils

en toute simplicité. Et que nous apportes-tu en échange ? » Ça y est. La

possibilité d’un dialogue est en train d’émerger, ce qui ne veut pas dire que la

Sierra nous accepte. « Nous souhaitons passer quelque temps dans une de vos

communautés et réaliser un film documentaire. »

Colombie 2019 web 100 sur 537Colombie 2019 web 106 sur 537

 

L equipe

Zigoneshi Les dessous du tournages 2/15

Le 11/10/2019

L'équipe :
- Découvrez la bande-annonce, le DVD et la carte multimédia et contribuer à la vie de ce film

"Nous formons un groupe de cinq personnes autour du réalisateur Lilian Vezin, tous conscients que notre civilisation si irrespectueuse de la nature, « va droit dans le mur », comme le martèlent nombre de scientifiques et penseurs systémiques, en haussant la voix et en invitant les gouvernements à intervenir dans l’urgence écologique. De Bretagne : Liliãn Vezin, avec qui j’ai réalisé le documentaire « Deux hommes un regard » en 2016, lui aussi convaincu que ces Indiens que l'on a longtemps méprisés incarnent pour nous le paradigme d'une société respectueuse du vivant. De Barcelone : Ilona Schneider, cantatrice polyglotte, notre traductrice. De Marseille : Ciccio, rencontré il y a trente-sept ans à Lima, grand randonneur devant l’éternel. D’Ardèche : étudiante, nomade et bourlingueuse, Leïla Brouillaud, dite « cheveux-bleus », jeune femme de 23 ans, dont je suis le père, et sans l’aide de qui je n’aurais jamais pu parcourir les grandes forêt de la Sierra Nevada avec ses pièges racinaires et ses longues dalles glissantes. De Bretagne aussi : Camille Barraud, à la prise de son nature et toujours de bon conseil. D'Avignon : votre serviteur, fil rouge de notre film, guidé par Leïla, et
parfois par Ciccio".
Texte : © Jean Pierre Brouillaud Livre : Voyages du coq à l'âme
Photographie et réalisation : ©Liliãn Vezin

Zigoneshi best 37

Zigoneshi best 59

Zigoneshi Les dessous du tournages 1/15

Le 29/09/2019

Découvrez la bande annonce et le film Zigoneshi

Où vivent les Kogis ? Au nord de la Colombie, dans la Sierra Nevada de Santa Marta. Cette montagne, dont El Pico Cristobal Colon culmine à 5 775 mètres, plonge en quelques dizaines de kilomètres dans les eaux turquoise des Caraïbes, après avoir décliné sur ses pentes une incroyable variété d’écosystèmes : neiges éternelles, pâturages d’altitude, arbustes et grandes
herbes typiques des hautes Andes, forêts de brouillard, puis tropicales et humides, enfin déserts côtiers et ventés, hérissés de cactus. En 1855, le géographe français Elisée Reclus décide de s’installer au pied de la « montagne de Sainte Marthe ». Il sera fasciné par cette pyramide minérale, à ses yeux « un abrégé de toutes les merveilles du monde où l’on rencontre tous les aspects possibles de notre terre, depuis la forêt équatoriale jusqu’aux neiges éternelles ». Pour ses habitants, plus qu’une simple montagne, la Sierra Nevada est le cœur du monde, la Terre Mère qui leur a transmis le code moral et spirituel régissant le quotidien de leur communauté. Sur des pentes escarpées, ces Indiens entretiennent et pérennisent leurs traditions depuis plusieurs millénaires. Leur religion ? Protéger et remercier la Terre Mère.
Photographie et réalisation : ©Liliãn Vezin
www.expeditions-ventdularge.fr/pages/dvd/zigoneshi.html
Texte : © Jean Pierre Brouillaud Livre : Voyages du coq à l'âme

Zigoneshi best 52